innovation médicale

Découvrez le métier d’une infirmière coordinatrice chez Newcard

En cette journée mondiale des infirmières, découvrez les enjeux et le quotidien du métier d’infirmière coordinatrice en télésurveillance chez Newcard. 

🔎 Pouvez-vous présenter le pôle infirmières coordinatrices de Newcard ?

A ce jour, le service est composé de 4 infirmières coordinatrices : Julie, Charline, Carine et moi-même, Jessica, responsable du pôle patient. 

 

Avant notre arrivée chez Newcard, nous avons travaillé en milieu hospitalier dit classique , pendant une dizaine d’années environ. L’arrivée chez Newcard a été pour nous pour nous  l’opportunité de relever un nouveau challenge, et d’apprendre à pratiquer notre métier au quotidien d’une façon totalement différente. 

 

👉 Justement, quelles sont vos missions au quotidien ?

Nos missions sont diverses et variées, comme pour une infirmière en milieu hospitalier. Malgré le fait que nous gérons désormais les patients à distance, nous avons gardé les fondements de notre métier, à savoir prendre en charge et suivre les patients de la meilleure façon possible.

 

La télésurveillance consiste à prévenir l’équipe de soins des patients en cas de détection d’une anomalie dans l’évolution des données qui sont transmises par les patients ; cela passe donc par le déclenchement d’alertes médicales, transmises au cardiologue. Ces alertes se déclenchent par exemple en cas de fortes variations de poids, de tensions artérielles différentes de d’habitude, ou de fréquence cardiaque trop haute ou trop basse. L’une de nos missions principales est de filtrer ces alertes avant de les transmettre aux cardiologues, afin de ne leur envoyer celles qui nécessitent une prise en charge.

 

Ce premier filtre est essentiel puisqu’il va permettre aux professionnels de santé de se concentrer sur les alertes réellement médicales, et non sur des faux-positif. 

 

Nous nous assurons ensuite que les cardiologues ont bien reçu et bien pris connaissance des alertes. Il s’agit d’une étape primordiale pour assurer un suivi de qualité : une alerte déclenchée nécessite une décision médicale, et l’efficacité de notre système dépend de la gestion de cela.  Si nécessaire nous les recontactons  par SMS, par mail, ou en appelant leur cabinet.

En parallèle du suivi des alertes, nous réalisons une prestation d’accompagnement thérapeutique auprès des patients. 

 

Cette activité s’apparente à de l’éducation thérapeutique allégée, et consiste à établir un contact avec les patients pour échanger avec eux au sujet de leur maladie.

Lors de ces séances, nous prenons contact avec le patient, nous répondons à ses questions concernant sa pathologie et l’informons sur les   caractéristiques de cette dernière. Nous lui donnons des conseils pour qu’il puisse déceler lui-même les signes annonciateurs d’une décompensation cardiaque et nous nous assurons de sa  bonne observance médicamenteuse et  du respect du régime alimentaire approprié à son état.

 

Enfin, nous nous assurons du bon déroulé de la télésurveillance, en prenant contact avec les patients dans les cas suivants :

  • Dès leur inclusion chez Newcard, nous contactons les patients pour nous assurer de leur bonne compréhension des enjeux de la télésurveillance, et pour compléter leur dossier médical.
  • Lorsque les patients ne sont pas observants, c’est à dire lorsqu’ils n’envoient plus de mesures depuis 3 jours, sans nous avoir informé au préalable d’une absence, nous les contactons. Cela permet notamment de nous assurer qu’ils ne soient pas hospitalisés ou qu’ils ne rencontrent pas de problème avec le matériel de télésurveillance.

🧐 Votre équipe est composée de quatre personnes, comment vous organisez-vous ?

Nous réalisons un planning mensuel pour nous assurer que chacune des infirmières a une ou plusieurs missions médicales spécifiques dédiées, et ainsi qu’il y ait bien une rotation dans les tâches effectuées. 

 

🔎 Quelles sont vos interactions avec les médecins ?

Au quotidien, nous échangeons sur le suivi des patients et nous sommes une passerelle entre patients et cardiologues , nous leur transmettons régulièrement les échanges eu avec leur patient qui sont pertinents a la prise en charge de leur pathologie. Nous les contactons principalement par mail ou par téléphone. Une ligne téléphonique leur est d’ailleurs dédiée.

 

Les cardiologues étant responsables de la prise en charge médicale des patients, nos contacts avec eux sont principalement liés aux relances que nous effectuons s’il n’y a pas eu d’action suite à une alerte.

 

Néanmoins, si les cardiologues sont en congé, et qu’un patient est en alerte, nous contactons nous même le patient pour l’orienter vers un professionnel de santé.

Il nous arrive enfin d’être l’intermédiaire entre les patients et le cardiologue si ces derniers n’arrivent pas à le contacter.

 

👉 Quel type de relation avez-vous noué avec les patients ? Apprécient-t-ils la télésurveillance ?  

La relation avec les patients reste avant tout une relation professionnelle, de soignant à patient.

 

Les patients apprécient en majorité la télésurveillance car il trouve cela rassurant. Et contrairement à ce qu’ils pourraient penser en première intention, ils ne trouvent pas cela contraignant.

 

🧐 Plus généralement, quels sont les retours qui vous sont fait ?

Le plus souvent, patients et médecins estiment que nous sommes disponibles et à l’écoute. D’un point de vue plus technique, ils trouvent le dispositif médical simple d’utilisation et rassurant.

 

Ce sont des retours plaisants et motivants pour la suite !

 

🔎 Quels sont les principaux challenges auxquels vous avez dû faire face ?

A notre arrivée, le principal challenge est de nous habituer à cette nouvelle façon de suivre les patients et donc de développer de nouvelles méthodes de travail et de soins. Certaines situations sont effectivement plus compliquées à gérer à distance qu’elles ne le seraient en face du patient.

 

Également, la prise en main et l’utilisation de nouveaux outils, notamment informatiques, est  un challenge essentiel puisque nous devons maitriser à 100% chaque logiciel pour effectuer nos missions médicales. 

 

👉 La télésurveillance médicale a-t-elle changé votre métier ?

Forcément ! C’est une nouvelle vision et une nouvelle façon d’exercer le métier d’infirmière. C’est donc très enrichissant. Certes, c’est un changement radical de nos fonctions propres et de nos compétences, mais l’essentiel est que nous nous sentons toujours infirmière et utile à la prise en charge des personnes malades.

 

Nous nous sommes rendu compte que la distance n’entrave pas l’efficacité de notre action de soignant !

 

🧐 Pour vous, quels sont les enjeux de cette nouvelle activité ?

L’enjeux principal de la télésurveillance médicale pour les années à venir, est de devenir une pratique classique de la médecine, et d’être acceptée comme telle dans l’opinion publique.

 

Chez Newcard, et comme chez tous les acteurs du secteur je pense, nous espérons que ce changement sera rapidement admis, et que nous pourrons ainsi prévenir ou éviter des hospitalisations pour davantage de patients.

 

C’est une approche de soin différente, mais selon moi essentielle  tant d’un point de vue économique que médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.